LASCAUX IV & Cie

Excursion du 26 novembe 2017

Cette excursion en Dordogne, aura pour thème, l’art et la manière de reproduire les grottes ornées.

Lascaux IV

(Montignac, 24)

lascauxIV

Visite de la dernière des répliques de la célèbre grotte.

exposition au PIP

(Pôle International de Préhistoire
Les-Eyzies-de-Tayac, 24)

515_actu_31279_LOrganisation précise et bulletin d’inscription seront diffusés ultérieurement.

Escapade en Bourgogne du Sud

du dimanche 22 au vendredi 27 octobre,

Notre voyage d’automne nous conduira en Bourgogne du Sud. Villes et villages s’y lovent dans une très belle campagne où alternent paturages et vignobles, séparés par des monts boisés. Si le patrimoine roman y est particulièrement abondant en raison de l’influence de l’abbaye de Cluny (mais pas seulement), la Préhistoire y est aussi présente avec la célèbre roche de Solutré.

dimanche 22

trajet Montauban-Tournus
halte méridienne à Lezoux pour la visite guidée du musée archéologique dédié à cet autre grand centre de production de la sigillée.

musée Lezoux
une des salles du musée

arrivée pour dîner à Tournus.

vue panoramique sur Tournus
vue panoramique de Tournus
lundi 23

Cluny,
matin
l’abbaye,   visite guidée par Claire Matrat
du Palais Jean de Bourbon (musée) au farinier, en passant par l’abbatiale et le cloître, en terminant par le film 3D.

maquette de Cluny au moyen âge
maquette de Cluny au Moyen âge

après-midi
le bourg monastique, en compagnie de Jean-Denis Salvèque et Jean-Luc Maréchal du Centre d’Études Clunisiennes qui nous permettront même de visiter l’intérieur de plusieurs maisons médiévales.

mardi 24

matin
La Roche de Solutré
et  son musée-jardin archéologique
une visite guidée de ce site aussi célèbre que méconnu.

la roche de Solutré

après-midi
Les carrières de la Lie
à La Roche-Vineuse
Cette carrière est unique en Europe, car elle a été exploitée en continuité de l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle et réunit exploitation à ciel ouvert et en cavité.

carrieres-de-la-lie
les carrières de la Lie

Nous la visiterons en compagnie de Jean Tissier, président de l’association qui s’est donné pour mission depuis 1995 de protéger, aménager, étudier et faire connaître le site archéologique des carrières de la Lie.

Saint-Gengoux-le-National
rattachée au territoire de l’abbaye de Cluny moins de 20 ans après la fondation de cette dernière  dont elle fut un doyenné, cette petite cité médiévale fut également importante pour l’implantation du roi de France en Bourgogne méridionale. Sa structure et nombre d’édifices ont conservé la mémoire de cette riche histoire. Elle a aussi pour particularité d’être habitée par les  jouvenceaux et jouvencelles et de posséder une « rue pavée d’andouilles ».

maquette de St-Gengoux au XVe siècle
maquette de St-Gengoux au XVe siècle
mercredi 25

matin
Le château de Lourdon,
château des abbés de Cluny, à Lournand qui a conservé un rarissime jeu de paume du XIIe siècle. Nous visiterons ses ruines fort majestueuses en compagnie de Dominique Bénuard, président de l’association Castrum Lordo qui œuvre à sa conservation et mise en valeur.

château de Lourdon
les ruines majestueuses du château de Lourdon

après-midi
La Chapelle des Moines
et ses exceptionnelles fresques à Berzé-la-Ville
en compagnie d’Agnès Loubeyre, guide-conférencière indépendante

l’abside de la chapelle des moines

La forteresse de Berzé-le-Chatel
La visite-conférence  de la forteresse et de ses jardins, se terminera par une dégustation des vins de la propriété.

Berzé-le-chastel
la forteresse de Berzé
jeudi 26

matin
Chapaize
St-Martin, seul reste  d’un prieuré bénédictin,
c’est un très bel exemple d’église remontant au 1r âge roman.

Saint Martin de Chapaize


Le village médiéval de Brancion
:
— son château,  logis de l’An Mil, châteaux seigneurial et ducal,
— son église St-Pierre aux décors du XIIIe siècle
visite guidée avec  l’association La Mémoire Médiévale

Le village médiéval de Brancion
Le village médiéval de Brancion

après-midi
Tournus
visite guidée de l’ensemble abbatial St Philibert

abbaye
la cité abbatiale Saint-Philibert à Tournus

l’Hôtel Dieu

vendredi  27

retour Tournus-Montauban

infos pratiques
trajets en car de tourisme Navettes & Voyages
5 nuits en demi-pension à l’hôtel de la Paix** à Tournus
hôtel de la paix
déjeuners de groupe dans divers  restaurants


— dimanche  L’Audycé à Lezoux
— lundi            La Nation à Cluny
— mardi          Le Moustier à Berzé-la-ville
— mercredi    Rest’o Point à Verzé (La-Roche-Vineuse)
— jeudi            L’auberge du Col des Chèvres à Dulphey (Mancey)
— vendredi   Le Tour de Cou à Lezoux

 

 

Balade archéologique en Aveyron

Excursion du 2 juillet 2017

de la Préhistoire récente au Moyen Âge,
dans le bassin de l’Aveyron à l’est de Rodez

Roquemissou

(Montrozier, 12)

Visite du site en cours de fouilles
en compagnie de Thomas Perrin (CNRS-TRACES)

RoquemissouPartiellement fouillé dans les années 80 par P.-M. Blanquet, ce site offre une succession de niveaux qui vont de l’extrême fin du Paléolithique  à la fin du Néolithique. Il présente en particulier une séquence de 3 millénaires, grâce à laquelle Thomas Perrin espère faire progresser les connaissances sur les interactions entre premiers paysans et derniers chasseurs à l’intérieur des terres.

Héros de pierre

(espace archéologique de Montrozier, 12)

Cette exposition présente les stèles et statues de guerriers celtes du sanctuaire des Touriès (commune de Saint-Jean-et-Saint-Paul).

expo-Montrozier

Notre collection « archéologie en Midi-Pyrénées » a consacré 2 films à  ce site :
2008 sur les fouilles
2012 sur les techniques de conservation des stèles

Églises fortifiées et forts villageois
de Sainte-Radegonde

Visites en compagnie de Diane Joy (service patrimoine de l’agglomération du Grand Rodez)

La commune de Sainte-Radegonde a conservé deux exceptionnelles églises fortifiées avec les vestiges de leurs forts villageois : l’église paroissiale, Ste Radegonde et l’église St-Jacques à Inières.

Sainte-Radegonde
Sainte-Radegonde

Un très intéressant complément à notre visite de St-Jean-d’Alcas
en octobre dernier.

St-Jacques d'Inières
l’ossature des loges du fort villageois, à l’intérieur de l’église St-Jacques d’Inières

Déjeuner au restaurant Cazes-Arazat

 

Pastoralisme et exploitation du fer en haute vallée du Vicdessos

Excursion du 21 mai 2017

Nos sorties dominicales nous ont déjà entrainés en vallée du Vicdessos, à la découverte de son patrimoine préhistorique (grotte de Niaux) ou médiéval (château de Montréal-de-Sos).

Jean-Noël Lamiable, hôte passionnant et passionné nous a mené cette fois-ci, à la découverte des traces laissées par le pastoralisme et l’exploitation du fer.

Les orris du Carlat sont un exemple d’accès facile, des traditionnelles installations d’estive des bergers situées idéalement pour s’intéresser à l’évolution du paysage en vallée du Vicdessos et à l’histoire du versant nord des Pyrénées au cours des 30 000 dernières années.

Ariège 6

Télécharger le rapport des sondages archéologiques
menés par Flo Guillot en 2014

Magnifique paysage au « dolmen » de Sem,

le "dolmen" de Sem
le « dolmen » de Sem

comme en témoigne la photo en en-tête. Un excellent endroit pour parler de l’exploitation du fer à la mine du Rancier (bibliographie en bas de page) et comprendre le site du château de Montréal-de-Sos. La publication des 16 années de recherches archéologiques qui lui ont été consacrées est en cours et fait l’objet d’une souscription.

Le site du château de Montréal-de-Sos vu depuis le "dolmen" de Sem
Le site du château de Montréal-de-Sos vu depuis le « dolmen » de Sem

Petite halte pour découvrir le très particulier monument aux morts de Capoulet fait à partir d’une sculpture de Bourdelle représentant la guerre sous la forme de trois figures : la Peur, la Souffance et la Mort.

Capoulet-monument aux morts
détail du monument aux morts de Capoulet

Ce monument est né de la volonté de Paul Voivenel, neuropsychiatre, écrivain et maire de la commune, profondément marqué par la Grande Guerre.

Pour terminer, démonstration du travail du fer à la forge « catalane » des Forges de Pyréne à Montgailhard.

forge catalane de Montgailhar

brève bibliographie sur la mine du Rancier :

  • René Garmy, Il était une mine… (roman)
    Paris : Éditions sociales internationales , 1936
  • René Garmy,  La « Mine aux Mineurs » de Rancié (1789-1848)
    Paris, Montchrestien, 2e édition, 1970
  • Henri Rouzaud, Histoire d’une mine aux mineurs
    Toulouse, Ed. Privat, 1908

à noter que  Le Barry, Maison des patrimoines à Auzat,
consacre ses 3 salles d’exposition à tous les thèmes abordés lors de cette sortie et bien d’autres. Elle propose de nombreuses animations dont des balades culturelles au Rancier.

 

Le fer du Pays Bassar (Togo)

à l’issue de notre assemblée générale

une conférence à deux voix, ouverte à tous

Notre présidente, Marie-Pierre Coustures (Université Jean-Jaurès de Toulouse) et sa collègue Caroline Robion-Brunner (CNRS) nous présenteront leurs travaux sur la production du fer en pays Bassar.

Bas Fourneau Bassar
Bas Fourneau Bassar

Le pays Bassar est une des principales régions sidérurgiques d’Afrique de l’Ouest. Grâce aux travaux de l’archéologue américain Philippe de Barros (1983, 1985, 1986), ce district métallurgique est connu pour avoir produit du fer dès 400 ans avant notre ère. A partir du 14ème siècle de notre ère, son activité s’intensifie pour cesser au début du 20ème siècle.

Les recherches menées dans le cadre du projet SIDERENT (Sidérurgie et Environnement au Togo), financé par l’Agence Française de la Recherche (ANR) et dirigé par Caroline Robion-Brunner depuis 2013, ont mis en évidence une diversité des techniques mises en œuvre pour transformer le minerai en métal et une histoire des populations impliquées dans les activités sidérurgiques complexe.

La quantité de fer produite durant les dernières décennies excédait la consommation locale. Durant cette période, les métallurgistes mettent en place une sectorisation géographique de la chaîne opératoire : les villageois de Dimuri se spécialisent dans le charbonnage ; autour de Bandjeli et au nord de Bassar, les métallurgistes extraient et réduisent le minerai ; le fer est transformé par les forgerons de Bitchabe et des alentours, ainsi qu’au sud de Bassar. Les techniques d’épuration de la loupe de fer brut ont été retranscrites et analysées par l’ethnologue Stéphan Dugast (1986). Elles se révèlent originales et complexes.

Une session expérimentale in situ a été organisée en février 2016 dans le village de Bitchabé. Les participants à cette expérience, descendants de forgeron, n’avaient jamais pratiqué cette opération d’épuration. Sous les conseils des anciens, ils ont reconstitué au mieux les gestes et les outils nécessaires pour forger des préformes en fer. Cette activité ancestrale très importante dans l’économie locale ancienne, abandonnée depuis environ un siècle, a fait l’objet d’un film documentaire en cours de montage à l’Ecole Supérieure d’Audio-Visuel de Toulouse.