Voyage d’automne au cœur de Marseille

COMPLET
du lundi 24 au vendredi 28 octobre

Nous nous intéresserons principalement au cœur historique de Marseille, autour du Vieux Port,  de la réplique de la grotte Cosquer aux différents musées et sites qui témoignent de la très haute antiquité de cette grande cité méditerranéenne. Sa richesse culturelle et patrimoniale est telle qu’il a fallu nécessairement faire des choix .

lundi 24
Étape sur la route, aux Baux-de-Provence pour une visite guidée du château, spectaculaire forteresse médiévale des seigneurs des Baux.

Les-Baux-de-Provence

Sophie Ledrole

mardi 25

Une visite guidée du musée d’histoire de Marseille en compagnie de Sophie Ledrole nous permettra de nous initier aux 26 siècles d’histoire de cette ville qui est la plus ancienne fondée sur notre territoire .

MHM

musee histoire Marseille

cosquer méditerraneeNous rejoindrons ensuite, la villa Méditerranée, site de la restitution de la grotte Cosquer qu’il est inutile de présenter.

restitution cosquer

mercredi 26

La Vieille Charité, remarquable ouvrage de l’architecte du roi Pierre Puget, originaire du quartier, fut construite au XVIIe siècle pour « accueillir les gueux ».MAMImpressionannabelle ibghiC’est maintenant un centre multi-culturel qui accueille entre autres, le musée d’archéologie méditerranéenne. Nous visiterons son département égyptien, le deuxième plus important après celui du Louvre en compagnie d’Annabelle Ibghi mais nous nous intéresserons également aux autres collections  provenant du pourtour méditerrannéen : Cyclades,  Chypre, Grèce, Grande Grèce, Étrurie et Rome.

MDRLe musée des docks romains consacré au commerce maritime antique est implanté au cœur d’un site archéologique exceptionnel : celui d’un vaste entrepôt portuaire d’époque romaine où le vin était stocké dans d’immenses jarres. Visite  en compagnie de Sophie Ledrole complétée par l’évocation des découvertes archéologiques antiques sur le parcours pour rejoindre le  site archéologique de la Bourse – Port antique  où nous terminerons l’après midi.

musee docks romains

 

jeudi 27
Dominant la rive sud du Vieux Port, l’abbaye St-Victor a été fondée  sur l’emplacement des carrières qui ont fourni les pierres pour la construction du port antique, et de la très importante nécropole où fût enterré Victor, saint et martyr, saint patron de Marseille et dont le pélerinage a toujours lieu chaque année, le jour de la Chandeleur.

St victor crypte

Les « cryptes » actuelles sont en fait les restes de la basilique paléochrétienne du Ve sur lesquels, fûrent construite l’église haute  et l’abbaye aux XIIe et XIIIe siècles avant que le pape Urbain V ne la fasse fortifier au XIVe siècle, pour l’intégrer au système de défense de la ville. La nécropole en fait un haut-lieu de l’art paléochrétien.
Visite en compagnie d’Annabelle Ibghi des Amis de Saint-Victor.

Traversée (si les conditions météo le permettent) vers l’île d’If pour déjeuner puis visiter le fameux château d’If, forteresse bâtie sur les ordres de François Ir et prison ô combien célèbre dans l’Histoire et la littérature.

ile d'If

vendredi 28
Sur la route du retour, visite guidée de Glanum, cité gauloise qui connut son apogée au IIe siècle avant notre ère,  installée dans les Alpilles à un carrefour de grandes voies de communication qui l’ont baignée d’influences grecques puis romaines.

Glanum
cl. site de Glanum

Autour du Vieux Port de Marseille, localisation des visites

Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

visites Marseille mini


logos voyagiste et car            Voyagiste et trajets en autocar 38 places Grand Tourisme


Hébergement en demi-pension du lundi soir au vendredi matinles pielettes


Les restaurants pour les déjeuners

lundi Tarascon  Chez Maria et Didier
mardi Marseille la Brasserie des Templiers
mercredi Marseille Charité Café dans l’enceinte de la Vieille Charité
jeudi sur l’île d’If Marseille en face
vendredi Saint-Rémy-de-Provence Café de l’Industrie

Archéologie culinaire  & Ambialet, cité de roc & d’eau

Excursion du dimanche 11 septembre

le matin
Ambialet, cité de roc & d’eau
Ambialet
à la découverte de l’histoire de ce « Castelas » médiéval, site unique et insolite, lové dans un cingle du Tarn : son barrage, ses cases-encoches, son prieuré, sa chapelle romane et son église Saint-Gilles (XIe siècle),
un excellent moment de découverte et d’échanges en compagnie de  Linda Ferré de l’AGIT.

l’après-midi
Historienne et archéologue, Sylvie Campech nous a reçu pour un atelier en son jardin des saveurs de l’Histoire, niché auprès d’un ruisseau, à Villeneuve-sur-Tarn, havre de tranquillité et de fraicheur en cet été si chaud et sec .
Elle nous a fait découvrir des livres de cuisine et des savoir-faire ainsi que  des saveurs épicées et aromatiques depuis l’Antiquité au début de XXe siècle ; visiter son  jardin aromatique ; déguster les divers produits confectionnés par ses soins.

Vlogo-les-causeries-culinaires-noir-40pxous pouvez faire sa connaissance et celle de ses activités en cliquant sur le logo des Causeries Culinaires.

Le mystère Mithra, exposition

mardi 5 juillet à Toulouse

L’exposition temporaire du titre_14364620
nous invite ainsi à la rencontre du dieu romain Mithra :
Mithra a en effet fait l’objet d’un culte très surprenant dans l’Empire romain entre le Ier et le Ve siècle. Méconnu du grand public, il interpelle les spécialistes depuis plus d’un siècle. Mais depuis quelques décennies, l’archéologie et le réexamen des sources anciennes ont permis de démonter certaines idées reçues. L’exposition permet de remonter aux origines orientales de Mithra, de pénétrer au cœur des sanctuaires qui lui étaient consacrés, de faire connaissance avec ses adeptes et de s’interroger sur les conditions de la disparation du culte. Fidèle à lui-même, le musée Saint-Raymond s’est aussi attaché à faire le lien avec la culture pop .

Mithra &taureau
Tout au long du parcours, le visiteur découvre de nombreux objets et sculptures venant de toute l’Europe, dont les magnifiques sculptures de Sidon, exceptionnellement prêtées par le musée du Louvre ou l’impressionnant groupe sculpté de Nida venu du musée de Francfort. Certaines sculptures n’ont jamais été exposées en France et les récentes recherches sont illustrées par des objets issus des fouilles de 2010 à Angers. 

Un grand merci à son co-commissaire, Pascal Capus, pour cette très belle exposition et ses passionnantes explications.

Pascal Capus
Pascal Capus

Le causse de Gramat — Préhistoire récente & autres patrimoines

Excursion du dimanche 26 juin

Guilhem ConstansÀ Caniac-du-Causse, durant sa campagne de fouilles, Guilhem Constans, responsable de l’opération nous a accueilli  sur le site de la grotte des jonquilles. Ce site mésolithique récemment trouvé vient s’ajouter aux nombreux sites connus et étudiés en Haut Quercy qui témoignent que cette région ne fut pas seulement avec ses grottes ornées et sites, un haut-lieu du Paléolithique supérieur. Elle fut tout aussi importante pour la période suivante allant de la transition entre les sociétés de chasseurs-cueilleurs du Paléolithique supérieur et celles des paysans du Néolithique jusqu’à l’Age du Bronze.
Une visite tout à fait passionnante.

Nous avons du, à cause de la pluie, renoncer à la randonnée  à la découverte des fonds de la Braunhie, espace naturel protégé dont le patrimoine vernaculaire est tout aussi intéressant que la forêt ancienne qui constitue l’essentiel de son patrimoine naturel.
Nous l’avons remplacée par la visite des églises de St-Julien de Lunegarde et Ste-Marie-Madeleine de Soulomès à l’histoire intéressante et aux très belles peintures murale du  début du XVIe s.

Visite (prévue) de la crypte du début du XIIe siècle de l’église St-Martin de Caniac-du-Causse. Son architecture est exceptionnelle et elle  renferme les reliques de Saint-Namphaise, officier et compagnon de Charlemagne devenu ermite,  réputées guérir le « mal caduc » (l’épilepsie).

cl. CD46 patrimoine
cl. CD46 patrimoine

Vénéré depuis le IXe siècle sur le causse de Gramat, on lui attribue depuis toujours les bassins creusés à la surface du causse pour abreuver les troupeaux, habituellement appelés lavognes ,  ici ce sont les lacs de St-Namphaise.

Un des lacs de St-Namphaise de la forêt de la Braunhie cl. parc naturel des Causses du Quercy
Un des lacs de St-Namphaise de la forêt de la Braunhie
cl. parc naturel des Causses du Quercy

Plus de détails sur Saint-Namphaise et son impact sur ce territoire dans la très intéressante étude de Pierre Dalon.

Pech Merle centenaire : un nouveau musée

Excursion du samedi 14 mai après-midi

Cette année 2022 est celle du centenaire de la découverte des peintures préhistoriques de la grotte du Pech Merle (Cabrerets, Lot) et aussi celle où son musée  fait entièrement peau neuve  et présente outre la Préhistoire du Quercy de Néandertal aux Gaulois, deux fac-simile de panneaux inaccessibles aux visiteurs de la grotte.

Le fac-simile de la "cage au lion" (Gilles Tosello)
Le fac-simile de la « cage au lion » (Gilles Tosello)

Bertrand Defoy

Bertrand Defois, directeur du développement culturel et touristique du centre de préhistoire du Pech Merle nous a fait l’amitié et le plaisir de nous guider dans la grotte et de nous présenter le musée dans ses nouveaux atours. Un excellent moment dont nous le remercions.

Panneau des chevaux ponctués cl. Centre de préhistoire du Pech Merle
Panneau des chevaux ponctués
cl. Centre de préhistoire du Pech Merle

Nous avons également visionner le film « la grotte du Pech Merle » qui retrace l’étude scientifique des œuvres de la grotte, décrit les principales œuvres et les conditions de leur réalisation.
Réalisateur : Jean Pierre Baux,
Conseiller scientifique : Michel Lorblanchet (2016).

St-Sulpice-la-Pointe              le Castella

Excursion du samedi 2 avril 2022 après-midi

Dominant l’Agout, se dresse à St-Sulpice-la-Pointe, le site médiéval du Castella. Sur la « motte castrale », on peut encore voir les ruines du château fondé vers 1240 par le puissant Sicard Alaman.

le Castella

Mais ce qu’elle cache est plus exceptionnel, par sa taille et par son état de conservation qui en permet la visite touristique : un souterrain aménagé. Valérie Yerlès et ses collèges de l’Office du Tourisme Tarn-Agout nous ont fait partager leur passion pour ce site, malheureusement encore peu étudié.

Le souterrain du Castella
Le souterrain du Castella

Le sauvetage   archéologique   de  la  place  de  la  Cathédrale     à Montauban

À l’issue de notre assemblée générale, vers 16 h 15,
cette conférence nous sera proposée par Françoise Echasseriaud, responsable de cette opération en 1983-84.

A l’annonce de la réalisation d’un parking souterrain, les archéologues amateurs locaux et  la Circonscription Régionale des Antiquités Historiques informent la municipalité du potentiel archéologique de ce lieu. En effet, si la place existe depuis la construction de la cathédrale à la fin du XVIIe siècle et a subi de nombreux remaniements (notamment un nivellement au XIXe s. et une grande tranchée anti-aérienne lors de la seconde Guerre Mondiale), les textes et témoignages anciens établissent clairement la présence d’un îlot urbain dès le XIIIe s. puis d’un couvent de Clarisses[1] ruiné pendant les Guerres de religion. La nécessité d’un sauvetage urgent est admise par tous mais il devra s’effectuer en suivant les travaux sans les retarder, avec peu de moyens de terrain et aucun pour les études post-fouilles, contrairement à ce qui se fera ensuite avec l’avènement de l’archéologie préventive.

Ce sauvetage a constitué jusqu’aux toutes récentes fouilles préventives de la Place Nationale la plus grande opération archéologique menée au cœur de la ville de Montauban et la première fouille urbaine de la région Midi-Pyrénées.

[1] D’où le nom de « Place des Monges »