Le causse de Gramat — Préhistoire récente & autres patrimoines

Excursion du dimanche 26 juin

Guilhem ConstansÀ Caniac-du-Causse, durant sa campagne de fouilles, Guilhem Constans, responsable de l’opération nous accueillera sur le site de la grotte des jonquilles. Ce site mésolithique récemment trouvé vient s’ajouter aux nombreux sites connus et étudiés en Haut Quercy qui témoignent que cette région ne fut pas seulement avec ses grottes ornées et sites, un haut-lieu du Paléolithique supérieur mais aussi important pour la période suivante allant de la transition entre les chasseurs-cueilleurs du Paléolithique supérieur et les sociétés paysannes jusqu’à l’Age du Bronze.

Suite du programme en cours d’élaboration. Vraisemblablement : randonnée (6 km)  à la découverte des fonds de la Braunhie, espace naturel protégé dont le patrimoine vernaculaire est tout aussi intéressant que la forêt ancienne qui constitue l’essentiel de son patrimoine naturel.

un des lacs de St-Namphaise du causse de Gramat
un des lacs de St-Namphaise du causse de Gramat

uttrav18

 

Pech Merle centenaire : un nouveau musée

Excursion du samedi 14 mai après-midi

Cette année 2022 est celle du centenaire de la découverte des peintures préhistoriques de la grotte du Pech Merle (Cabrerets, Lot) et aussi celle où son musée  fait entièrement peau neuve  et présente outre la Préhistoire du Quercy de Néandertal aux Gaulois, deux fac-simile de panneaux inaccessibles aux visiteurs de la grotte.

Le fac-simile de la "cage au lion" (Gilles Tosello)
Le fac-simile de la « cage au lion » (Gilles Tosello)

Bertrand Defoy

Bertrand Defois, directeur du développement culturel et touristique du centre de préhistoire du Pech Merle nous a fait l’amitié et le plaisir de nous guider dans la grotte et de nous présenter le musée dans ses nouveaux atours. Un excellent moment dont nous le remercions.

Panneau des chevaux ponctués cl. Centre de préhistoire du Pech Merle
Panneau des chevaux ponctués
cl. Centre de préhistoire du Pech Merle

Nous avons également visionner le film « la grotte du Pech Merle » qui retrace l’étude scientifique des œuvres de la grotte, décrit les principales œuvres et les conditions de leur réalisation.
Réalisateur : Jean Pierre Baux,
Conseiller scientifique : Michel Lorblanchet (2016).

St-Sulpice-la-Pointe              le Castella

Excursion du samedi 2 avril 2022 après-midi

Dominant l’Agout, se dresse à St-Sulpice-la-Pointe, le site médiéval du Castella. Sur la « motte castrale », on peut encore voir les ruines du château fondé vers 1240 par le puissant Sicard Alaman.

le Castella

Mais ce qu’elle cache est plus exceptionnel, par sa taille et par son état de conservation qui en permet la visite touristique : un souterrain aménagé. Valérie Yerlès et ses collèges de l’Office du Tourisme Tarn-Agout nous ont fait partager leur passion pour ce site, malheureusement encore peu étudié.

Le souterrain du Castella
Le souterrain du Castella

Le sauvetage   archéologique   de  la  place  de  la  Cathédrale     à Montauban

À l’issue de notre assemblée générale, vers 16 h 15,
cette conférence nous sera proposée par Françoise Echasseriaud, responsable de cette opération en 1983-84.

A l’annonce de la réalisation d’un parking souterrain, les archéologues amateurs locaux et  la Circonscription Régionale des Antiquités Historiques informent la municipalité du potentiel archéologique de ce lieu. En effet, si la place existe depuis la construction de la cathédrale à la fin du XVIIe siècle et a subi de nombreux remaniements (notamment un nivellement au XIXe s. et une grande tranchée anti-aérienne lors de la seconde Guerre Mondiale), les textes et témoignages anciens établissent clairement la présence d’un îlot urbain dès le XIIIe s. puis d’un couvent de Clarisses[1] ruiné pendant les Guerres de religion. La nécessité d’un sauvetage urgent est admise par tous mais il devra s’effectuer en suivant les travaux sans les retarder, avec peu de moyens de terrain et aucun pour les études post-fouilles, contrairement à ce qui se fera ensuite avec l’avènement de l’archéologie préventive.

Ce sauvetage a constitué jusqu’aux toutes récentes fouilles préventives de la Place Nationale la plus grande opération archéologique menée au cœur de la ville de Montauban et la première fouille urbaine de la région Midi-Pyrénées.

[1] D’où le nom de « Place des Monges »