Archives par mot-clé : Âge du Fer

Balade archéologique en Aveyron

Excursion du 2 juillet 2017

de la Préhistoire récente au Moyen Âge,
dans le bassin de l’Aveyron à l’est de Rodez

Roquemissou

(Montrozier, 12)

Visite du site en cours de fouilles
en compagnie de Thomas Perrin (CNRS-TRACES)

Caro-fouilles
aquarelle Joséphine Caro

Partiellement fouillé dans les années 80 par P.-M. Blanquet, ce site offre une succession de niveaux qui vont de l’extrême fin du Paléolithique  à la fin du Néolithique. Il présente en particulier une séquence de 3 millénaires, grâce à laquelle Thomas Perrin espère faire progresser les connaissances sur les interactions entre premiers paysans et derniers chasseurs à l’intérieur des terres.

Héros de pierre

(espace archéologique de Montrozier, 12)

Cette exposition présente les stèles et statues de guerriers celtes du sanctuaire des Touriès (commune de Saint-Jean-et-Saint-Paul).

héros de pierre

Notre collection « archéologie en Midi-Pyrénées » a consacré 2 films à  ce site :
2008 sur les fouilles
2012 sur les techniques de conservation des stèles

Églises fortifiées et forts villageois
de Sainte-Radegonde

Visites en compagnie de Diane Joy (service patrimoine de l’agglomération du Grand Rodez)

La commune de Sainte-Radegonde a conservé deux exceptionnelles églises fortifiées avec les vestiges de leurs forts villageois : l’église paroissiale, Ste Radegonde et l’église St-Jacques à Inières.

Sainte-Radegonde
Sainte-Radegonde

Un très intéressant complément à notre visite de St-Jean-d’Alcas
en octobre dernier.

St-Jacques d'Inières
l’ossature des loges du fort villageois, à l’intérieur de l’église St-Jacques d’Inières

informations & inscription

Déjeuner au restaurant Cazes-Arazat
entrée, plat, dessert, 17,50 € à régler sur place, café offert

 

Le fer du Pays Bassar (Togo)

à l’issue de notre assemblée générale

une conférence à deux voix, ouverte à tous

Notre présidente, Marie-Pierre Coustures (Université Jean-Jaurès de Toulouse) et sa collègue Caroline Robion-Brunner (CNRS) nous présenteront leurs travaux sur la production du fer en pays Bassar.

Bas Fourneau Bassar
Bas Fourneau Bassar

Le pays Bassar est une des principales régions sidérurgiques d’Afrique de l’Ouest. Grâce aux travaux de l’archéologue américain Philippe de Barros (1983, 1985, 1986), ce district métallurgique est connu pour avoir produit du fer dès 400 ans avant notre ère. A partir du 14ème siècle de notre ère, son activité s’intensifie pour cesser au début du 20ème siècle.

Les recherches menées dans le cadre du projet SIDERENT (Sidérurgie et Environnement au Togo), financé par l’Agence Française de la Recherche (ANR) et dirigé par Caroline Robion-Brunner depuis 2013, ont mis en évidence une diversité des techniques mises en œuvre pour transformer le minerai en métal et une histoire des populations impliquées dans les activités sidérurgiques complexe.

La quantité de fer produite durant les dernières décennies excédait la consommation locale. Durant cette période, les métallurgistes mettent en place une sectorisation géographique de la chaîne opératoire : les villageois de Dimuri se spécialisent dans le charbonnage ; autour de Bandjeli et au nord de Bassar, les métallurgistes extraient et réduisent le minerai ; le fer est transformé par les forgerons de Bitchabe et des alentours, ainsi qu’au sud de Bassar. Les techniques d’épuration de la loupe de fer brut ont été retranscrites et analysées par l’ethnologue Stéphan Dugast (1986). Elles se révèlent originales et complexes.

Une session expérimentale in situ a été organisée en février 2016 dans le village de Bitchabé. Les participants à cette expérience, descendants de forgeron, n’avaient jamais pratiqué cette opération d’épuration. Sous les conseils des anciens, ils ont reconstitué au mieux les gestes et les outils nécessaires pour forger des préformes en fer. Cette activité ancestrale très importante dans l’économie locale ancienne, abandonnée depuis environ un siècle, a fait l’objet d’un film documentaire en cours de montage à l’Ecole Supérieure d’Audio-Visuel de Toulouse.

Romains & Gaulois en Tarn-et-Garonne

Histoires de territoires

Exposition du 19 janvier au 31 mars 2016

Des découvertes anciennes aux résultats des nombreuses fouilles préventives et programmées des vingt dernières années, l’exposition « Gaulois & Romains en Tarn-&-Garonne : Histoires de Territoires » fait le point des connaissances sur le peuplement et l’occupation du territoire tarn-&-garonnais, du Premier Âge du Fer à la fin de l’Empire romain. Elle permet d’appréhender leur influence sur l’actuel territoire départemental. Destinée au plus large public, elle déconstruit les clichés liés à cette période.

Affiche-Gaulois

Réalisée à l’initiative de l’Espace des Augustins du Conseil Départemental de Tarn-&-Garonne, en partenariat avec la DRAC de Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et l’association archéologies, elle offre aussi au public l’occasion de découvrir et d’admirer nombre d’objets habituellement conservés dans les réserves archéologiques du Service Régional Archéologique et de plusieurs musées de la région (Musée Saint Raymond de Toulouse, Musée Ingres et Muséum de Montauban, espace muséal d’Eysses à Villeneuve-sur-Lot).

Photographies de l’exposition par Jean-François Périé

Le camp de l’Église

La nécropole du camp de l’Église, Flaujac-Poujols, 2012

La fouille programmée qui s’est déroulée entre 2003 et 2013, et qui fait suite à une fouille d’archéologie préventive de 2000, a permis de mettre au jour une exceptionnelle nécropole gauloise (VIe-IVe siècles avant notre ère). Composée de nombreux tertres et très organisée, cette nécropole à incinérations se distingue notamment par neuf monuments spectaculaires à structure rayonnante.

Période : Âge du Fer
Responsable d’opération : Jean-Michel Beausoleil, INRAP, UMR 5140

Les Touriès

Le site à stèles des Touriès au Vialaret, Saint-Jean-et-Saint-Paul, 2012

La fouille de cet exceptionnel ensemble monumental gaulois a permis la mise au jour de stèles funéraires en grès, dressées ou réemployées entre les VIIIe et Ve siècles avant notre ère. Afin de permettre l’étude, la préservation et la mise en valeur de ces stèles, l’agence Nova Cella présente ses méthodes de conservation, d’analyse et de soclage.

Période : Âge du Fer
Responsable d’opération : Philippe Gruat, Service archéologique départemental de l’Aveyron

La Granède

Site de La Granède, Millau, 2009

En 2006, la reprise des fouilles de ce site connu dès les années 1950 permet de mieux connaître son évolution, ponctuée d’abandons et de réoccupations, du Ier siècle avant notre ère jusqu’au XIVe siècle.

Périodes : Âge du Fer – Antiquité – Moyen Âge
Responsable d’opération : Christophe Saint-Pierre, Université Montpellier III, UMR 5140

Les Touriès

Le site à stèles des Touriès au Vialaret, Saint-Jean-et-Saint-Paul, 2008

La découverte fortuite de dix stèles gauloises en bordure du Larzac à la fin des années 1980 a encouragé en 2008 la réalisation d’une évaluation archéologique. La mise au jour d’un probable sanctuaire, de mobilier de prestige de la fin du VIe siècle avant notre ère et de stèles encore en place, parfois décorées, confirme le caractère exceptionnel de cet ensemble sur le territoire national.

Période : Âge du Fer
Responsable d’opération : Philippe Gruat, Service archéologique départemental de l’Aveyron

Rue Rambaut

Rue Rambaut, Toulouse, 2007

Cette fouille préventive a permis de documenter un nouveau secteur de l’agglomération gauloise de plaine de Toulouse situé dans l’actuel quartier Saint-Roch, caractérisé par ses épandages d’amphores vinaires brisées, ses fossés de drainage et ses dépôts de mobilier au fond de puits.

Période : Âge du Fer
Responsable d’opération : Christophe Requi, INRAP

Al Claus

Le site d’Al Claus, Varen, 2007

La fouille de ce site gaulois et romain, découvert lors d’une prospection pédestre, a révélé la présence d’un habitat rural classique et d’un fanum, petit temple. Les archéologues du service régional de l’archéologie de Midi-Pyrénées décrivent les structures mises au jour et présentent le mobilier découvert.

Périodes : Âge du Fer – Antiquité
Responsable d’opération : Lionel Izac-Imbert, SRA, DRAC Midi-Pyrénées