Archives par mot-clé : Gaulois

Voyage d’automne au cœur de Marseille

COMPLET
du lundi 24 au vendredi 28 octobre

Nous nous intéresserons principalement au cœur historique de Marseille, autour du Vieux Port,  de la réplique de la grotte Cosquer aux différents musées et sites qui témoignent de la très haute antiquité de cette grande cité méditerranéenne. Sa richesse culturelle et patrimoniale est telle qu’il a fallu nécessairement faire des choix .

lundi 24
Étape sur la route, aux Baux-de-Provence pour une visite guidée du château, spectaculaire forteresse médiévale des seigneurs des Baux.

Les-Baux-de-Provence

Sophie Ledrole

mardi 25

Une visite guidée du musée d’histoire de Marseille en compagnie de Sophie Ledrole nous permettra de nous initier aux 26 siècles d’histoire de cette ville qui est la plus ancienne fondée sur notre territoire .

MHM

musee histoire Marseille

cosquer méditerraneeNous rejoindrons ensuite, la villa Méditerranée, site de la restitution de la grotte Cosquer qu’il est inutile de présenter.

restitution cosquer

mercredi 26

La Vieille Charité, remarquable ouvrage de l’architecte du roi Pierre Puget, originaire du quartier, fut construite au XVIIe siècle pour « accueillir les gueux ».MAMImpressionannabelle ibghiC’est maintenant un centre multi-culturel qui accueille entre autres, le musée d’archéologie méditerranéenne. Nous visiterons son département égyptien, le deuxième plus important après celui du Louvre en compagnie d’Annabelle Ibghi mais nous nous intéresserons également aux autres collections  provenant du pourtour méditerrannéen : Cyclades,  Chypre, Grèce, Grande Grèce, Étrurie et Rome.

MDRLe musée des docks romains consacré au commerce maritime antique est implanté au cœur d’un site archéologique exceptionnel : celui d’un vaste entrepôt portuaire d’époque romaine où le vin était stocké dans d’immenses jarres. Visite  en compagnie de Sophie Ledrole complétée par l’évocation des découvertes archéologiques antiques sur le parcours pour rejoindre le  site archéologique de la Bourse – Port antique  où nous terminerons l’après midi.

musee docks romains

 

jeudi 27
Dominant la rive sud du Vieux Port, l’abbaye St-Victor a été fondée  sur l’emplacement des carrières qui ont fourni les pierres pour la construction du port antique, et de la très importante nécropole où fût enterré Victor, saint et martyr, saint patron de Marseille et dont le pélerinage a toujours lieu chaque année, le jour de la Chandeleur.

St victor crypte

Les « cryptes » actuelles sont en fait les restes de la basilique paléochrétienne du Ve sur lesquels, fûrent construite l’église haute  et l’abbaye aux XIIe et XIIIe siècles avant que le pape Urbain V ne la fasse fortifier au XIVe siècle, pour l’intégrer au système de défense de la ville. La nécropole en fait un haut-lieu de l’art paléochrétien.
Visite en compagnie d’Annabelle Ibghi des Amis de Saint-Victor.

Traversée (si les conditions météo le permettent) vers l’île d’If pour déjeuner puis visiter le fameux château d’If, forteresse bâtie sur les ordres de François Ir et prison ô combien célèbre dans l’Histoire et la littérature.

ile d'If

vendredi 28
Sur la route du retour, visite guidée de Glanum, cité gauloise qui connut son apogée au IIe siècle avant notre ère,  installée dans les Alpilles à un carrefour de grandes voies de communication qui l’ont baignée d’influences grecques puis romaines.

Glanum
cl. site de Glanum

Autour du Vieux Port de Marseille, localisation des visites

Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

visites Marseille mini


logos voyagiste et car            Voyagiste et trajets en autocar 38 places Grand Tourisme


Hébergement en demi-pension du lundi soir au vendredi matinles pielettes


Les restaurants pour les déjeuners

lundi Tarascon  Chez Maria et Didier
mardi Marseille la Brasserie des Templiers
mercredi Marseille Charité Café dans l’enceinte de la Vieille Charité
jeudi sur l’île d’If Marseille en face
vendredi Saint-Rémy-de-Provence Café de l’Industrie

L’oppidum d’Ensérune

Excursion du dimanche 15 septembre 2019

Dominant la plaine languedocienne, cet oppidum est un des plus célèbres  du Midi de la France, connu depuis le milieu du XIXe siècle. Les fouilles menées jusque dans les années soixante, ont permis de mettre à jour, sur le sommet de la colline, une vaste agglomération aux ruines bien conservées et un très riche matériel archéologique présenté dans le musée du site.Ensérune CMM

Ce qui est frappant ici, c’est, comme l’écrit Philippe Boissinot qui a repris depuis 2017, l’étude de ce site majeur avec les techniques et les problématiques de notre XXIe siècle,
la coexistence de constructions et d’objets qui se réfèrent à différentes civilisations, àla fois dans le temps et dans l’espace. On y voit en effet des vestiges qui relèvent des mondes grec, celte, ibère et romain. Enserune constitue un de ces melting- pots qui traduit, non pas l’univers froid des identités culturelles repliées sur elles-mêmes, mais celui d’espaces et de populations connectés dans ce monde dejà globalisé de la Méditerranée antique. Cela se traduit, non seulement par un arrivage de produits très variés, mais aussi par un syncrétisme culturel, donc des innovations qui soulignent le dynamisme de cette région et de cette agglomération en particulier – une « leçon » pour nous aujourd’hui.

Philippe Boissinot nous a accueilli sur son chantier de fouilles, sur les pentes de l’oppidum où ses campagnes de prospection ont permis de démontrer que ce site s’étendait tout autour du promontoire et formait une agglomération qui a fluctué avec le temps jusqu’à occuper plus de 30 hectares.Ensérune3Intéressante visite du site « classique » et le musée de l’oppidum, dernière occasion de le voir dans son état actuel, avant sa fermeture pour le grand chantier de réaménagement qu’il va connaître.
Outre l’exceptionnelle richesse archéologique, ce site est également remarquable par son panorama  : les Cévennes au nord, les Pyrénées au sud et la plaine languedocienne qui s’étale à l’est jusqu’au littoral méditerranéen.
C’est aussi le meilleur point d’observation de l’étang de Montady dont le réseau principal de drainage a été réalisé au XIIIe siècle assainissant et rendant cultivables 425 hectares de marais.

déjeuner au restaurant le O'33
à Nissan-lès-Ensérune
Image à la une : Jochen Jahnke 

 

 

 

 

 

 

Romains & Gaulois en Tarn-et-Garonne

Histoires de territoires

Exposition du 19 janvier au 31 mars 2016

Des découvertes anciennes aux résultats des nombreuses fouilles préventives et programmées des vingt dernières années, l’exposition « Gaulois & Romains en Tarn-&-Garonne : Histoires de Territoires » fait le point des connaissances sur le peuplement et l’occupation du territoire tarn-&-garonnais, du Premier Âge du Fer à la fin de l’Empire romain. Elle permet d’appréhender leur influence sur l’actuel territoire départemental. Destinée au plus large public, elle déconstruit les clichés liés à cette période.

Affiche-Gaulois

Réalisée à l’initiative de l’Espace des Augustins du Conseil Départemental de Tarn-&-Garonne, en partenariat avec la DRAC de Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et l’association archéologies, elle offre aussi au public l’occasion de découvrir et d’admirer nombre d’objets habituellement conservés dans les réserves archéologiques du Service Régional Archéologique et de plusieurs musées de la région (Musée Saint Raymond de Toulouse, Musée Ingres et Muséum de Montauban, espace muséal d’Eysses à Villeneuve-sur-Lot).

Photographies de l’exposition par Jean-François Périé