Archives par mot-clé : Néolithique

Préhistoire récente aveyronnaise

Excursion du 2 juillet 2017

Roquemissou

(Montrozier, 12)

Visite du site en cours de fouilles
en compagnie de Thomas Perrin (CNRS-TRACES)

Partiellement fouillé dans les années 80 par P.-M. Blanquet, ce site offre une succession de niveaux qui vont de l’extrême fin du Paléolithique  à la fin du Néolithique. Il présente en particulier une séquence de 3 millénaires , grâce à laquelle Thomas Perrin espère faire progresser les connaissances sur les interactions entre premiers paysans et derniers chasseurs à l’intérieur des terres.

Cette sortie aura bien lieu : son  programme complet et le bulletin d’inscription seront mis en ligne très bientôt.

 

À la fin du Néolithique en Quercy

Excursion du 13 mars 2016

La grotte de Foissac & la Pierre Martine

Mais non, toutes les grottes préhistoriques du Quercy ne sont pas des grottes ornées paléolithiques ! Il en est une aux très beaux volumes et concrétions, sur le rebord aveyronais du causse de Limogne, que les paysans de la fin du Néolithique ont utilisé pour extraire l’argile, déposer leurs morts, entreposer les denrées alimentaires et objets précieux et même se réfugier.

C’est une passionnante visite de cette grotte remarquablement étudiée et mise en valeur qui vous attend .


Pierre-Martine

Vestiges tout aussi spectaculaires : le dolmen de la Pierre Martine (le plus grand du Lot pour ceux qui aiment les records), bâti à la même époque et, bien cachée à proximité, la carrière d’où ont été extraites des pierres pour la construction des mégalithes.

Roquemissou

Abri naturel de Roquemissou, Montrozier, 2014

L’abri naturel de Roquemissou, découvert en 1978, réunit sur deux niveaux une grotte sépulcrale collective et un niveau d’habitat. La fouille menée en 2014 permet de connaître l’occupation humaine de cet abri sous roche entre 11 500 et 2 500 ans av. notre ère et de mieux comprendre l’apparition de l’agriculture et de l’élevage.

Périodes : Mésolithique – Néolithique
Responsable d’opération : Thomas Perrin, CNRS, UMR 5608 TRACES (Université de Toulouse)