aide projets

Aide au financement de projets

archéologies dispose d’une réserve pour l’aide à la recherche et à la sensibilisation des publics qui est approvisionnée lorsque les résultats de l’année sont excédentaires. Elle l’utilise pour aider des projets dans l’un ou l’autre de ces domaines.
En 2022, son CA a lancé l’appel à projets suivant :

Bonjour à tou·te·s,
L’association archéologies lance un appel à projets « Soutien à la recherche 2022 ».
En effet, la contribution à la recherche fait partie des objectifs statutaires de l’association qui souhaite apporter son soutien aux opérations archéologiques.
Les membres spécialistes de l’association peuvent bénéficier d’une aide limitée à 4 000 € (quatre mille euros) devant être consommée au cours de l’année 2022. Une adhésion peut être souscrite en cours d’année pour répondre à l’appel à projets.
Après analyses des besoins exprimés, le montant alloué sera déterminé par le conseil d’administration de l’association.
Si toutes les dépenses sont éligibles dans la limite du plafond indiqué, l’achat d’équipements (qui resteront propriété d’archéologies), la réalisation d’études et de recherches en salariant des chercheur·se·s en devenir ou en précarité, la prise en charge d’analyses, ainsi que les actions de sensibilisation/valorisation de la recherche pour tous les publics seront privilégiés.
L’ouverture aux nouveaux projets ayant pour cadre géographique le Sud-Ouest de la France et aux actions qui s’inscrivent dans des projets collectifs de recherche est vivement souhaitée.
Les projets devront être adressés à archéologies (archeologies@free.fr) avant le 17/06/22.
 Ils présenteront un bref argumentaire (limité à une page, 3 000 signes) et sur une seconde page, un budget prévisionnel indiquant le budget global prévu pour cette action, ainsi que les cofinancements éventuels.
Les lauréats et les montants accordés seront annoncés début juillet pour une mise en œuvre rapide.
Vous pouvez bien entendu diffuser dans vos réseaux.
Le président, Nicolas Poirier, pour l’ensemble du CA.

L'archéologie en partage